Sarah est doula et rêve d’en faire son activité professionnelle à temps plein. Elle accompagne les mamans dans le Var (83) et dans les Alpes Maritimes (06). Sa vie a basculé lorsque sa fille est née… c’est cela qui l’a motivée à opérer sa reconversion professionnelle. Passionnée par les sujets liés à la maternité, elle partage dans un article de sa propre plume ses réflexions sur la naissance de bébé et le bien-être de maman pendant la grossesse et après. Un message bienveillant, tout plein d’amour pour nous, les mamans.

La nuit de la naissance de ma fille, toute ma vie allait basculer mais je ne le savais pas encore
Vous me direz que l’on entend très souvent cette phrase, et vous n’aurez pas tort. Mais alors, si on l’entend si souvent, qu’est-ce que cela veut dire ?

Bien-être : prendre soin de soi dès la grossesse

Je suis intimement persuadée que la maternité transforme les femmes.
Le problème c’est que, d’une part personne n’en parle (si ce n’est pour dire : « fais gaffe aux vergetures !! »); d’autre part tout nous pousse à vouloir vite reprendre le quotidien d’avant avec juste un p’tit truc en plus (tiens c’est marrant -ou pas- mais ça me fait penser au confinement… BREF).
Alors allons-y parlons-en !

Oui, la maternité ça transforme. Et pas seulement le corps, hein ! Mais aussi notre cerveau, nos centres d’intérêts, nos rapports aux autres, et le plus important : notre rapport à nous-mêmes. Le plus important, c’est bien nous, les mamans, et ensuite notre bébé. Parce que tout ce qui nous entoure commence par nous-mêmes.

Et ça, encore une fois personne ne nous le dit ! Comment voulez vous prendre soin d’un petit être dont vous êtes le premier repère pour vivre si vous ne vous occupez pas de vous avant toute chose ?

L’injonction sociale du sacrifice maternel

Quand une femme est enceinte, dans nos sociétés, on lui répète que « c‘est pas une maladie », « tu vas pas rester alitée ? », « si tu arrêtes de travailler tu perdras de l’argent ! » ou encore : « profite parce qu’après tu pourras plus ! » . Il est donc normal et acquis que les femmes continuent leur vie comme si de rien n’était au moins jusqu’au septième mois. Pourtant, c’est un mystère pour personne, mais une vie est entrain de se créer en nous !!

Ces injonctions font peser un poids réel sur les mères, qui se coupent souvent de leurs ressentis et de leur bébé ! Mais dès lors qu’une femme se connecte à ce qu’il est en train de se passer à l’intérieur de son corps (la « création » d’un bébé mais également tous les changements biologiques et émotionnels qui se produisent chez la maman), elle entrevoit la vie d’une manière nouvelle.

Alors oui, pendant de longues, très (trop) longues années, on nous a bercées avec des « on-doit-se-sacrifier-pour-ses-enfants ». Moi-même, j’ai trouvé normal d’arrêter de m’alimenter parce que je ne pouvais pas poser mon bébé et puis une petite (grosse) dépression de deux ans couplée au déclenchement d’une hypo-thyroidie m’ont renvoyée tout droit à mon MOI ! Celui que j’avais mis sous silence depuis trop longtemps !

La définition du bonheur en image* !
*Cette photo est une propriété de Sarah, merci de ne pas l’utiliser sans son accord

Reconnecter avec soi-même

Et finalement le déclic s’est produit : qui étais-je ? Qu’est ce que j’attendais de la vie si ce n’était que mon enfant aille bien ? Je ne vivais plus qu’à travers lui. Voilà le constat navrant que je venais de faire… Et là, j’ai compris que je ne pouvais pas faire porter le poids de mon bonheur à mon enfant. Lui aussi avait son propre bonheur à vivre. J’ai entamé un chemin qui a été comme une évidence, qui s’était présenté à moi pendant ma grossesse et cette fameuse nuit où ma fille à pointée le bout de son nez.

Ça ne vous est jamais arrivé, enceinte, de vous dire : « Oh je m’en fou de ça, tout ce qui compte c’est mon bébé, là, dans mon ventre » ? Vus êtes-vous demandé pourquoi tant de femmes après avoir eu un enfant, décident de se réorienter ? C’est qu’à un moment, elles se sont reconnectées à elle même et à leurs envies profondes, à qui elles sont vraiment et à ce qui compte réellement pour elles.

Ce lien avec nous-mêmes, se crée souvent pendant la grossesse et s’il est entretenu, sera exacerbé au moment de la naissance. Avec l’arrivée du bébé, on a vite fait d’oublier de lien avec soi. Alors qu’au contraire c’est le moment idéal, pour l’entretenir, le chouchouter et l’écouter.

Remplir son seau d’émotions positives

Il y a un livre que j’adore lire à ma fille qui s’appelle « As-tu rempli un seau aujourd’hui ? », c’est un livre dans lequel chacun d’entre nous porte un seau invisible. Un livre qui parle de nos émotions, et qui explique comment nos comportements influencent et sont influencés par nos émotions. On y comprend, entre autres, que, plus notre seau est rempli de choses qui nous font du bien et qui nous rendent heureux et plus on est en mesure de faire du bien autour de nous. A contrario, plus notre seau est vide et plus on a de difficulté à faire du bien autour de nous et à remplir le seau des autres.
C’est le principe du réservoir affectif qui doit être rempli pour remplir celui des autres.

Il est donc primordial de penser à soi, à son propre bien-être et de ne pas se « sacrifier » ni pendant la grossesse ni après la naissance de bébé.

Il est extrêmement difficile, et ô combien je le sais, de se faire du bien quand on a un enfant. Soit parce qu’on ne voit pas où on pourrait trouver le temps/l’énergie (sachant que dormir c’est aussi prendre soin de soi!); soit parce qu’on nous a appris que si on demandait de l’aide à quelqu’un cela
qignifiait qu’on était incapable de se débrouiller seule.

Le bien-être de maman dès la grossesse : une responsabilité sociale collective

Mais je vais vous dire, j’ai un scoop ! Oui, c’est VRAI : on n’est pas faites pour se débrouiller seule avec un enfant !!
Dans bien des sociétés, et dans l’histoire de l’humanité, les femmes n’ont pas toujours élevé seules leurs enfants !!! Elles ont toujours était entourées de soeurs, de mères, de grand-mères, d’amis, pour les laver, les nourrir, les masser, pour s’occuper du bébé pendant qu’elles se reposaient… Alors pourquoi aujourd’hui est-ce devenu presque honteux de demander de l’aide ?

La naissance d’une femme puissante

La maternité transforme les mères, elle les ouvre à une nouvelle dimension de leur vie, de leur être, à de nouveaux rapports aux autres. Tout devrait être fait pour leur bien-être dès le début de leur grossesse, pour les laisser se (re)trouver et qu’elle soit prête à embrasser leur (re)naissance dans cette nouvelle vie.
Un accouchement ce n’est pas seulement la naissance d’un bébé ou la naissance d’une mère, c’est aussi et surtout la naissance d’une femme puissante ! Alors prenons soin d’elles !! Prenez soin de vous !!!

Mamans, vous êtes belles !


Sarah Bodin-Tratzi
Doula

Suivez-la sur instagram ou sur facebook et découvrez son site entreterreetlune-doula.com/ pour plein d’astuces et de bons conseils 🙂

***

Découvrez aussi le récit émouvant de Barbara, qui regrette de ne pas avoir eu sa doula avec elle jusqu’au bout pour l’aider à accepter qu’elle ne pouvait pas tout contrôler.

Rédigé par

Ele

Diplomée d'un MSc en développement mondial décerné par l'Université de Copenhague, féministe, engagée dans la lutte contre les inégalités, traductrice freelance et rédactrice de contenu Web, copywriter, jeune maman d'un bébé franco-bolivien,