J’ai rencontré Elise sur un groupe de mamans qui ont accouché à la maison (elle l’a fait!!). Lorsqu’elle a publié cette liste de conseils, son idée était surtout de s’adresser aux mamans qui veulent accoucher à domicile. Je partage ici ses conseils issus de ses propres lectures, qui serviront à beaucoup d’entre nous, quelque soit le type d’accouchement que nous avons prévu de vivre en fin de compte : ce qui compte, c’est l’amour et la positive attitude.

Pour vivre un bel accouchement, il faut :

  • Avoir confiance en sa capacité à enfanter en autonomie,
  • Penser qu’un accouchement n’est pas forcément douloureux,
  • Avoir confiance en son bébé et ne pas penser au pire,
  • Savoir lâcher prise !

Important à savoir pour le jour J

1. La physiologie d’un accouchement : écouter son corps et choisir la position qui nous convient le mieux (debout, à quatre patte, accroupie, de côté … toujours penser à l’apesanteur …).

2. Il est important d’être dans un endroit intime, sombre de préférence, avec des personnes intimes. Moins de personnes sont présentes le jour J, plus vite se déroulera l’accouchement.

3. Accueillir les contractions comme une délivrance et non comme une souffrance, faire un travail mental et si possible physique (se détendre, prendre une position agréable, massage du conjoint si besoin..),

4. Ne pas pousser, contrairement aux idées reçu on ne pousse pas sans que notre corps nous le demande, donc on écoute son corps, si on a envie de pousser on pousse sinon on laisse faire (en position physiologique le bébé sortira par lui même),

5. Une fois la tête sortie, ne pas s’inquiéter si le corps ne vient pas directement à la contraction d’après, il peut aussi venir sur la deuxième, ne surtout pas tirer sur la tête du bébé, et laisser le cordon de bébé même si cordon autour du coup pas d’inquiétude (1 bébé sur 3 nait avec le cordon autour du coup), il faut simplement lui enlever une fois le bébé sorti.

6. Pour le passage des épaules, il va se faire directement, faire confiance à son corps et son bébé, on peut changer de position (se mettre à quatre patte si nécessaire) afin d’aider sa sortie,

7. Une fois le bébé sortie, il faut le mettre directement sur nous afin de produire de l’ocytocine (hormone du bonheur nécessaire à la délivrance du placenta). Demander au papa de couvrir bébé et maman : il est très important d’avoir bien chaud à cette étape afin d’éviter l’hémorragie de la délivrance.

8. A ce moment on ne pense pas au cordon ombilical (on le laisse relié au bébé), on pense seulement à se détendre avec son bébé afin de produire de l’ocytocine.

9. En mettant bébé sur nous il va commencer à chercher le sein, plus bébé va téter plus l’utérus va se contracter afin de pouvoir sortir le placenta. Si bébé ne tète pas on peut masser son sein afin de faire sortir du colostrum et le donner à bébé avec une cuillère ou seringue (même si ce dernier dors aucun danger),

10. Une fois le placenta sorti il faut surtout ne pas se fatiguer, éviter de se lever, rester bien au chaud couché avec son bébé, il vaut mieux manger et boire, car on peut toujours faire une hémorragie à ce moment là, il faut toujours être détendu et allongé.

11. Une fois que la maman a pu reprendre des forces, ou demander au papa si ce n’est pas le cas, on peut si on le souhaite s’occuper de couper, brûler le cordon ombilical, si on ne veut pas garder son bébé en mode lotus (qui consiste à laisser le bébé relié au placenta jusqu’à que le cordon tombe). Ici personnellement après plusieurs recherche nous allons brûler le cordon ombilical de bébé à 10 – 12 cm de lui afin que ce dernier tombe plus facilement et éviter de stériliser quoi que ce soit

Le jour J :

  • Il est important que le papa connaisse bien le projet afin de préparer le terrain.
  • Préparer l’espace dédié à l’accouchement : bougie, matelas, piscine d’accouchement, ballon de grossesse, musique, bouteille d’eau et plateau nourriture … tout ce que vous avez prévu pour bien vivre votre accouchement. Important –> espace qui peut être chauffé rapidement, c’est important d’avoir chaud lors d’un accouchement ! Penser aussi à la salle de bain et toilettes, car au final selon beaucoup de témoignage les mamans aiment donner naissance dans des endroits confinés, autant les avoir décorés si vous le souhaitez !
  • Se détendre, se déconnecter, rien ne sert de calculer les contractions, demander à son mari de regarder l’ouverture … Penser à danser, s’amuser, boire, manger si vous avez envie … On peut aussi vocaliser, l’importance de la bouche ouverte lors d’un accouchement aide le col à s’ouvrir. Si on y pense pourquoi pas une photo souvenir !
  • Ne pas être dérangée par enfant, papa ou autre personne, il faut être connectée à son corps et non à son néocortex (qui nous sert à réfléchir).
  • Donc : indiquer au papa d’être discret ne rien perturber surtout si c’est quelqu’un de stressé, mieux vaut être seule !!
  • Écouter son corps : chercher une position qui nous soulage et accompagner les contractions … On peut même se toucher ou demander à son conjoint de nous toucher afin de pourquoi pas avoir du plaisir (certaines femmes on eu des accouchements orgasmiques), pourquoi pas ne pas essayer, c’est l’avantage d’être à la maison.
  • Lors du passage de la tête ne pas s’inquiéter comme dit plus haut si le corps ne sort pas de suite, changer de position si nécessaire et toujours écouter son corps, nous sommes des mammifères, la nature est bien faite,
  • Une fois le bébé sorti, placer son bébé sur soi et demander au papa de nous couvrir afin d’avoir bien chaud (très important pour la délivrance), et ne surtout pas être dérangé durant cette phase : l’accouchement n’est pas terminé puisqu’il manque le placenta.
  • Faire la première tétée de bébé est très important, à défaut si ne trouve pas le sein ou dors, on peut se masser les seins afin de faire sortir du colostrum et lui donner (seringue ou cuillère).
  • Lors de la délivrance du placenta, souvent notre corps demande à se mettre en position verticale, il faut après se rallonger et vraiment se reposer afin d’éviter une hémorragie. Ne pas hésiter à manger, bien boire et dormir avec son bébé 🙂

Bel accouchement !!

Matériel :

Lorsqu’on prévoit un ANA (accouchement non accompagné) peu de matériel est nécessaire, car le matériel est quelque chose pour accompagner un professionnel, ici on fait confiance à son corps, on s’écoute !

Personnellement je vais prévoir

  • 3 alèses pour mon matelas que je vais mettre dans le salon pour accoucher
  • Bougies dans le salon, salle de bain et WC
  • Musique
  • Gants en plastique (pour toucher le placenta),
  • 2 bougies de chandelier (longue afin de brûler le cordon),
  • Petite boîte en bois afin que la cire de la bougie tombe et éviter de tomber sur maman ou bébé,
  • Couche pour maman pour post accouchement,
  • Une paire de ciseaux (au cas où),
  • Mouche bébé à disposition (si glaire à aspirer),
  • Je vais mettre des dessins au mur.

Je pense avoir fait le tour !

Livres

  • Le bébé est un mammifère de Michel Odent
  • Accoucher par soi-même de Laura Kaplan Shanley

Communautés

  • Enfantement autonome et accouchement non-assisté (ANA)
  • Naissance Plaisir 
  • Echange sur l’accouchement à domicile

Par Elise Combalot

***

Découvrez aussi le témoignage plein d’amour de Tiphaine qui adore se souvenir de son accouchement physio sans péridurale.

***

Et n’hésitez pas à suivre Elise sur insta : @naissancelibre11 🙂

Rédigé par

Ele

Diplomée d'un MSc en développement mondial décerné par l'Université de Copenhague, féministe, engagée dans la lutte contre les inégalités, traductrice freelance et rédactrice de contenu Web, copywriter, jeune maman d'un bébé franco-bolivien,